Qui a piqué mon fromage : comment s’adapter au changement ?

La chronique de "Qui a piqué mon fromage" de Spencer Jonhson, par JulieDDB-coaching.

Qui a piqué mon fromage est un livre écrit par Spencer Johnson, qui a eu un succès mondial. Pour vous dire, il a été traduit en 26 langues et a été scénarisé en un dessin animé. 

Le dessin animé est disponible en version originale ainsi qu’en version française. Pour écrire cet article, j’ai regardé les deux versions que vous pouvez visionner ici : 

Cette histoire parle du changement, de son caractère inévitable et des façons de s’y adapter.

Qui a piqué mon fromage : les personnages

Il y a 4 personnages : 2 souris (Flair et Flèche) et 2 humains de la taille de souris (Polochon et Baluchon)

  • Flèche : qui agit 
  • Flair : qui se fie à son instinct
  • Polochon : qui craint le changement et le rejette
  • Baluchon : qui s’adapte au changement

Ensemble, ils représentent notre esprit d’humain. Nous avons tous une part de nous qui agit, se fie à son instinct, craint le changement et une autre part qui s’y adapte.

Qui a piqué mon fromage : le lieu

Les 4 personnages évoluent dans un LABYRINTHE. Celui-ci peut être assimilé au terrain dans lequel nous évoluons. Par exemple le terrain de notre vie professionnelle, de notre vie amoureuse, de nos relations familiales.

Qui a piqué mon fromage : le fromage

Le fromage représente pour Baluchon et Polochon la sécurité, une bonne santé, tout ce qui peut les rendre heureux.

Pour les 2 souris, il représente… juste du fromage.

Pour nous, il représente tout ce que l’on veut dans la vie : un bon job, une relation amoureuse épanouie, la santé, de l’argent, etc …

Qui a piqué mon fromage : résumé de l’histoire

La période faste

Flair, Flèche, Baluchon et Polochon habitent dans un labyrinthe. Tous les matins, ils chaussent leurs baskets et partent à la recherche de fromage, qui est la chose la plus importante pour eux. Un beau jour, ils trouvent une immense réserve de fromage, quelle aubaine !

Commence alors une période d’abondance.

Baluchon et Polochon se lèvent de plus en tard pour aller à la réserve. Ils sont sereins car ils pensent avoir suffisamment de fromage pour l’éternité. Les deux amis finissent par jeter leurs baskets, pensant qu’ils n’en auront plus besoin. Ils se sentent de plus en plus à l’aise et s’enlisent dans une routine ; ils ne prêtent plus attention à ce qui se passe autour d’eux.

Flair et Flèche profitent de cette source de nourriture tout en restant attentives à leur environnement. Elles remarquent alors que la réserve diminue inexorablement. Au contraire de leurs 2 amis, elles gardent leurs baskets pour pouvoir les rechausser si nécessaire.

Le changement

Un matin, ce qui devait arriver arriva : la réserve de fromage était épuisée. Les 2 souris ne sont pas étonnées, elles savaient que cela arriverait un jour et ce jour était arrivé.

Alors elles rechaussent leurs baskets et partent à la recherche d’un nouveau fromage sans tarder. Elles acceptent le changement et agissent directement.

Pour Polochon et Baluchon, c’est la stupéfaction ! Ils ne comprennent pas et sont désappointés. Ils sont négatifs et cela les empêche de progresser.

Puis Baluchon commence à penser différemment, il propose de faire comme Flair et Flèche et de partir à la recherche d’un nouveau fromage. Polochon refuse catégoriquement, il veut essayer de comprendre et que les choses redeviennent comme auparavant. Baluchon se concentra alors comme son ami sur ce qu’il avait perdu et son élan pour partir chercher le fromage disparut.

La stagnation

Flair et Flèches à force de chercher, finissent par trouver une nouvelle réserve de fromage, encore plus grande que la précédente.

Polochon et Baluchon reviennent chaque matin à la réserve épuisée, en espérant que le fromage soit revenu. Ils nient le changement, tout simplement. Ils creusent des trous dans la réserve avec l’espoir de dénicher la nourriture tant convitée , encore et encore, sans succès.

A un moment donné, Baluchon éclate de rire et dit : “on fait les mêmes choses tous les jours et on se demande pourquoi elles ne s’améliorent pas”. Il décide alors de partir chercher un nouveau fromage. Polochon s’entête à rester car il a peur de retourner dans le labyrinthe. 

Avant de partir, Baluchon écrit une phrase sur le mur :

Que ferais-tu si tu n’avais pas peur ?

L’exploration

Baluchon s’élance dans le labyrinthe et donc vers l’inconnu.

A un moment donné, il tombe dans un trou – il fait face à l’inattendu – et il se relève pour continuer sa course.

Il évite soigneusement le trou suivant car il a appris de son erreur. Il se dit que “finalement ce n’est pas si terrible que ça que de retourner dans le labyrinthe” et qu’il aurait dû partir plutôt, suivre son instinct. Baluchon se sent mieux, même s’il n’a toujours pas trouvé de nouveau fromage.

Quand tu parviens à surmonter ta peur, tu te sens mieux.

Au plus il imagine trouver et apprécier son nouveau fromage, au plus cela devient une réalité pour lui, plus cela prend du SENS.

S’imaginer en train d’apprécier du nouveau fromage te conduit à lui.

Les doutes

Il arrive alors à une nouvelle station de fromage mais malheureusement, elle est presque vide. Il est déçu et en proie au doute… ses efforts ne sont pas récompensés, il aurait dû partir plus tôt !

La persévérance

Baluchon décide de retourner voir Polochon avec le peu de fromage qu’il a trouvé. En arrivant, il trouve un Polochon abattu, qui refuse le fromage qu’il lui offre car il pense qu’il ne l’aimera pas. Polochon a toujours en tête qu’il préfèrerait retrouver l’ancien. Ainsi, il veut que les choses redeviennent comme avant. Sa part négative lui a fait perdre confiance en lui, il ne veut toujours pas repartir avec Baluchon qui repart donc seul.

Ce dernier avait modifié ses croyances. Au début il était convaincu que le fromage ne bougerait jamais et que ce changement était mauvais. Maintenant il réalise qu’un changement peut conduire à quelque chose de meilleur.

Quand tu changes ce que tu crois, tu changes ce que tu fais.

Baluchon s’adapte à la nouvelle situation et il poursuit une vision sensée en se disant qu’il allait finir par trouver ce qu’il cherchait et c’est ce qui arriva ! Il trouva une immense quantité de nouveau fromage.

Qui a piqué mon fromage : les 6 apprentissages

Pour terminer, voici les 6 apprentissages livrés par Spencer Johnson au travers de son histoire :

  1.  Les changements se produisent – Le fromage change sans cesse de place.
  2. Anticipe le changement – Soit prêt à ce que le fromage bouge.
  3. Surveille le changement – Renifle régulièrement le fromage pour savoir quand il devient trop vieux
  4. Adapte toi rapidementPlus vite tu oublies le vieux fromage, plus vite tu peux profiter du nouveau.
  5.  Profite du changementPrend goût à l’aventure et profite de la saveur du nouveau fromage.
  6. Change et gagne !Bouge avec le fromage

En conclusion, sois toujours prêt à repartir pour profiter pleinement de la vie. Le fromage change toujours de place !

Et vous, quelle est votre attitude face au changement ? Vous sentez-vous plus proche de Baluchon ou Polochon ? J’ai hâte de lire vos commentaires.

Vous avez aimé cet article ? Il y en aura beaucoup d’autres car je me suis engagée dans le challenge d’écrire 52 articles en 2020. Cliquez sur le lien pour en savoir plus. 

Pour une totale transparence, le lien Amazon est un lien affilié, cela veut dire que si vous achetez le livre via ce lien, cela n’augmente pas le prix pour vous et moi j’ai une petite commission pour m’aider à continuer à écrire ce blog.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  • 6
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *