Pourquoi nos décisions façonnent notre avenir?

Dans un article précédent, j’ai abordé le thème de la détermination comme étant le caractère d’une personne qui est fermement décidée à atteindre ses buts.

Cela m’amène aujourd’hui à vous parler des décisions que nous prenons tous et qui façonnent notre destinée.

Réfléchissons-y ! Notre vie aujourd’hui est le résultat des décisions que nous avons prises. Les prochaines années – et le reste de notre vie – vont dépendre des nouvelles décisions que nous allons prendre.

Si je n’avais pas décidé, un jour de janvier 2015, que c’était terminé, que je ne voulais plus avoir l’impression de perdre mon temps, je n’aurais probablement jamais entamé mon voyage pour devenir coach en épanouissement professionnel.

Cette décision a été réellement le point de départ de cette belle aventure et de toutes ses découvertes.

Je ne savais pas quel allait être ce voyage, et peu importait de connaître le chemin. J’avais décidé que je trouverais comment faire en cours de route. Je voulais absolument que ma situation change, c’était le principal, le point de départ. Mon cerveau refusait toute autre possibilité.

 

Ce sont nos prises de décision qui façonnent notre avenir.

 

#1. Décisions : comment les définir ?

Une décision n’est pas un souhait ou une préférence, c’est un choix que nous faisons consciemment et qui ne laisse pas de place à d’autres possibilités. C’est comme ça, et puis c’est tout !

Le plus bel exemple que je peux vous donner est celui de ma meilleure amie qui a plusieurs fois « eu envie d’arrêter » de fumer.

Elle a fait plusieurs tentatives, chaque fois avec une nouvelle méthode dont elle a vanté les mérites tant et plus.

Chaque méthode était LA bonne… Celle qu’elle attendait depuis toujours et qui allait lui permettre de réussir à écarter définitivement la cigarette.

Je l’écoutais sans vraiment y croire. J’avais l’impression qu’elle essayait de me convaincre et, par la même occasion, de se convaincre, elle aussi.

Pensez-vous qu’elle a fumé à nouveau ? ? Oui bien sûr ! Chacune de ses tentatives s’est soldée par un échec. Jusqu’au jour où elle m’a dit : « Voilà, j’ai arrêté de fumé. J’ai décidé que c’était terminé et que je ne fumerai jamais plus. »

Cette fois, pas de méthode miracle, pas de baratin pour essayer de nous convaincre toutes les deux. Il était superflu, sa détermination dans sa décision m’a convaincue.

Et vous savez quoi ? Elle m’a confié que finalement, elle n’avait éprouvé aucune difficulté à se passer de la cigarette, contrairement à toutes les fois où elle avait essayé sans succès, tiraillée par le manque et la souffrance que cet arrêt engendrait.

Cette fois, elle avait pris une vraie décision, elle s’était engagée envers elle-même à obtenir un résultat concret, celui de vivre sans cigarette. Inconsciemment, son cerveau (encore lui !) a ainsi refusé toute autre possibilité.

#2. Comment savoir si nous avons pris une vraie décision ?  

Nous savons que nous avons pris une vraie décision quand nous passons à l’ACTION.

En effet, si nous « décidons de… » et qu’en fait, nous ne mettons rien en place derrière, ce que nous émettons n’est rien d’autre qu’un souhait, une envie. Une vraie décision entraîne l’engagement à agir pour la concrétiser.

Dans mon cas, ç’aurait été par exemple « je veux devenir coach », et puis je n’aurais rien mis en place pour y parvenir. Ou « j’aimerais avoir l’impression de ne plus perdre mon temps » et continuer à faire semblant que tout va bien.

Il existe des milliers d’exemples, comme « je voudrais perdre du poids » et continuer à manger de la même façon. Ou « je voudrais passer plus de temps à développer mon projet » et continuer à naviguer sans cesse sur les réseaux sociaux…

Aussi, quand nous avons pris une vraie décision, nous ne nous cherchons plus d’excuses du type : je n’ai pas le temps, je suis trop jeune, trop vieux, trop fatigué, trop occupé… Non, nous agissons envers et contre tout pour concrétiser notre décision.

Le joggeur qui décide de courir un marathon ira s’entraîner comme prévu, qu’il pleuve ou qu’il vente. Peu importent les conditions, il veut un résultat et il sait que, pour l’atteindre, il n’y a qu’un seul moyen : suivre son plan d’entraînement.

Ce qui est fantastique, c’est que prendre de vraies décisions n’est pas réservé à quelques privilégiés! C’est accessible à tout le monde.

Je vous entends déjà me dire « oui, c’est bien sympa, ce que tu dis là, mais si la décision que je prends n’est pas la bonne ? »

#3. Comment prendre de bonnes décisions ?

Effectivement, il arrive que nous prenions de « mauvaises » décisions. Cependant, ce qui arrive n’est jamais totalement mauvais, il est toujours possible de tirer un enseignement positif de chaque situation.

Plus nous prendrons de décisions, plus nous aiguiserons notre capacité à prendre les bonnes décisions.

En guise d’illustration, je pense à l’enfant qui apprend à rouler à vélo sur deux roues. Au début, il tombe, réessaie et retombe, et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il réussisse à tenir en équilibre. Prendre de bonnes décisions est également un apprentissage.

Il n’y a pas d’échec dans la vie, il n’y a que des résultats qui servent de matériel d’apprentissage pour prendre de meilleures décisions. Métaphoriquement, ces résultats servent de terreau pour permettre le développement d’une plus belle plante, plus robuste et volontaire.

Voilà, j’espère que ce focus sur les décisions et leur importance pour façonner votre destinée vous inspirera pour prendre vos vraies décisions. C’est-à-dire les décisions qui vous mèneront à l’action pour vivre votre vie professionnelle idéale, qui vous rendra heureux et vous donnera envie de sauter au pied du lit tous les matins !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •