Les 4 soft skills clés pour réussir son voyage d’affaires

Les 4 softs skills ou compétences douces clés pour réussir son voyage d'affaires

Tandis que je suis dans le dernier des 3 avions qui me ramène en Belgique, quelque part entre Francfort et Bruxelles, je me mets en “mode bilan”. Je repense à mon voyage d’affaires dans sa globalité et me demande ce que cela m’inspire à cet instant précis.

Pour la petite histoire, je suis partie 12 jours en Asie (Myanmar, Thaïlande, Vietnam) pour une mission professionnelle dans le cadre de mon emploi salarié. Le but de cette mission était de rencontrer les clients de l’entreprise qui m’emploie dans leur environnement et discuter avec eux afin de définir leur degré de satisfaction et leurs besoins pour les mois à venir.

Ciel d'inspiration

C’est donc en regardant ce ciel magnifique que l’inspiration me vient. Tout d’abord, je me dis que cela en valait la peine !

Tout ce temps consacré à la mission a permis de remettre l’Humain au centre de la relation professionnelle et ainsi de la renforcer.

En face à face, les clients sont plus enclins à parler, les langues se délient, les idées émergent. Avec pour résultats de nouveaux projets à développer entre notre équipe et eux.

Voici à présent les points clés qui m’apparaissent comme une évidence, chacun étant une compétence douce ou soft skills. 

1. La bienveillance

En repensant au voyage, c’est le mot qui s’impose à mon esprit. Toutes les personnes rencontrées étaient bienveillantes. Tant dans les aéroports, les gares, les taxis, les hôtels que lors des réunions dans les différentes entreprises visitées. Pour moi, c’est vraiment une des clés majeures quand on voyage : être bienveillant envers les autres pour pouvoir s’accorder avec eux.

2. La tolérance – l’ouverture d’esprit

Un autre point clé est d’ouvrir son esprit à la culture que l’on rencontre, à tous niveaux. Par exemple, je pense à ceux qui éructent à table, crachent, se raclent la gorge… il ne s’agit pas d’impolitesse pour eux mais quelque chose de tout à fait normal. Ne pas s’en offusquer et ‘faire avec” permet de continuer à manger avec appétit 🙂

Accepter les différentes façons de conduire, les horaires de chacun, les us et coutumes. Tout cela permet de s’adapter au pays et personnes rencontrées.

3. La patience

Ahah la patience… Il en faut une bonne dose pour supporter tous les temps d’attente inhérents au voyage. Je pense particulièrement au trafic dans certaines villes avec une vitesse moyenne de 20 km/heure (en voiture, pas à vélo) ou alors au temps passé entre deux avions ou encore dans l’avion. Rien ne sert de s’énerver, c’est comme cela, cela fait partie de l’ensemble. 

4. L’agilité

Partir en mission professionnelle à l’étranger demande une grande souplesse, de pouvoir sortir de sa zone de confort et de s’en accommoder. Bref, cela demande d’être AGILE.

L’agilité est un réel atout en voyage professionnel (et pas que…). Elle permet de ne pas subir une situation qui à priori semble déplaisante et de trouver les ressources pour la dépasser et trouver des solutions.

Pour conclure, voici le résumé des compétences douces ou “soft skills” pour un voyage d’affaires réussi :

  • La bienveillance
  • La tolérance et l’ouverture d’esprit
  • La patience
  • L’agilité

Vous avez aimé cet article? Je vous recommande alors celui-ci :

Pourquoi je pars 12 jours en Asie pour mon emploi salarié

Vous souhaitez découvrir d’autres soft skills à maîtriser en entreprise ? Je vous recommande cet article :

Les 15 soft skills à maîtriser en entreprise

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  • 4
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *