Clé #27 pour la vie pro de ses rêves : Connaître les situations qui favorisent l’épuisement pro (I)

Nous allons voir 5 facteurs de l’épuisement pro en détail.

En effet, l’épuisement professionnel n’arrive pas du jour au lendemain. Il s’agit bien souvent du résultat de plusieurs mois voire d’années d’accumulation de choses « qui ne vont pas ».

Ces facteurs d’épuisement peuvent être très subjectifs. D’autres peuvent paraître évidents et puis encore d’autres être plus « sournois ».

Voici ces 5 facteurs de l’épuisement pro.

La « placardisation » ou la mise sur une voie de garage

La « mise au placard » concerne le salarié mis à l’écart plutôt que licencié. Cela peut entraîner un sentiment d’isolement, une incompréhension, une baisse de l’estime de soi et ainsi conduire finalement au bore-out/brown-out.

C’est clairement le cas de Karen, 48 ans, employée dans l’administration française :

J’ai travaillé vingt ans dans cette institution. Tout allait bien du temps où l’organisme était public. Par contre, lors de la privatisation, tout a changé.

J’ai alors bénéficié d’une augmentation salariale significative, mais à quel prix ? Plus de droit de parole et plus de hiérarchie soutenante ni compétente.

Je n’avais alors rien à faire, excepté préparer deux salons qui m’occupaient deux mois sur l’année, et encore, pas à temps plein.

J’ai pu m’en sortir grâce à une rupture conventionnelle avec l’employeur. Grâce à cela, j’ai gagné le droit de revivre, la paix, un sentiment de bien-être.

L’administration a gagné elle aussi, car elle a réussi à ce que je parte.

Au final, j’ai perdu six ans de ma vie et beaucoup d’argent.

La monotonie

Chaque journée se déroule selon le même schéma ; le même scénario est rejoué à l’infini. Le salarié effectue alors ses tâches tel un robot. Il s’agit du bien connu « métro boulot dodo ».

Une baisse d’activité

Dans toute entreprise, il y a toujours des périodes plus creuses, pendant lesquelles la charge de travail est réduite. Même si le travailleur sait que cette situation est temporaire, il arrive qu’il s’inquiète de ce que l’activité ne redémarre pas. Au lieu de profiter de cette période de calme pour faire sereinement toutes les tâches secondaires qu’il ne peut exécuter en temps normal, il se met à déprimer et à broyer du noir, avec pour résultat que les tâches secondaires n’avancent pas.

Florent, 52 ans, Spécialiste RH dans le secteur privé

Dans certains services, il est bien connu qu’il y a des pics de travail qui alternent avec des creux. Pendant cette période, certains passent du temps sur internet ; la hiérarchie le sait très bien et ferme les yeux.

Un changement de fonction peu réfléchi

Cela signifie accepter un changement de fonction pour les avantages matériels ou hiérarchiques qu’il procure plutôt que pour son contenu.

Plus d’argent arrivera sur le compte en banque, peut-être avec des avantages en nature comme une voiture de société. Éventuellement, cette nouvelle fonction vous donnera une position hiérarchique supérieure dans l’entreprise. Mais à quel prix ?

Il est nécessaire de bien évaluer si l’emploi proposé est ou non en accord avec nos valeurs, avec nos buts, nos désirs profonds avant de l’accepter.

L’incertitude quant à l’avenir de la société

L’incertitude quant à la pérennité des entreprises est malheureusement de plus en plus fréquente et renforcée par l’actualité. Le sentiment d’insécurité est de plus en plus commun, même s’il n’y a pas de risque réel pour le travailleur.

Cette incertitude sur la viabilité de l’entreprise, fictive ou réelle, peut créer le doute chez le travailleur. Il peut alors se demander si ce qu’il fait a toujours du sens.

J’espère que cet article vous aidera à repérer ces 5 situations favorisantes si elles se présentent dans votre vie professionnelle et ainsi à ne pas tomber dans leur piège conduisant à l’épuisement.

Rendez-vous dans le prochain article pour découvrir 3 autres situations favorisantes. Voici un indice : comportement toxique !

 

Challenge 30 jours/30 clés pour la vie pro de ses rêves – Articles précédents 

  1. Challenge 30 jours/30 clés pour avoir la vie pro de ses rêves
  2. Décider que vous voulez vraiment améliorer votre situation professionnelle
  3. Savoir ce que vous ne voulez plus.
  4. L’identification de vos symptômes
  5. Savoir ce que vous voulez
  6. Connaitre ses talents
  7. Connaitre ses compétences
  8. Identifier ses passions
  9. Identifier ses valeurs
  10. Avoir confiance en soi
  11. Adopter la positive attitude
  12. Découvrir la loi d’attraction et la gratitude
  13. Augmenter son énergie grâce à son alimentation (part I)
  14. Augmenter son énergie grâce à son alimentation (part II)
  15. Se créer et suivre une routine matinale
  16. Boire des jus frais
  17. Demander intelligemment
  18. Se poser des questions puissantes
  19. Identifier ses croyances
  20. Faire évoluer ses croyances
  21. Créer son vision board
  22. Evaluer ses options
  23. Adopter l’assertivité
  24. La méthode DESC pour faire passer les messages difficiles
  25. 3 erreurs à éviter absolument
  26. Changer en douceur
  27. Eviter les fausses stratégies
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •