Clé #26 pour la vie pro de ses rêves : Eviter les fausses stratégies

Parlons fausses stratégies !

Lorsque l’on en a marre de son travail, quand on éprouve de la lassitude, qu’on s’y « ennuie », il y a de fausses stratégies qui permettent de rendre l’ennui tolérable. Je vous les déconseille vivement bien entendu !

Il s’agit de stratégies palliatives, qui aident, mais ne résolvent malheureusement pas le problème.

Voici les 5 fausses stratégies que j’ai identifié au fil du temps et de mes rencontres.

Minimiser la situation

Le salarié peut minimiser le fait qu’il s’ennuie au travail. Il se dit que c’est temporaire et que ce n’est pas si grave. Ainsi, il va atténuer sa souffrance. Malheureusement, il ne fait que la mettre de côté, l’étouffer dans une cocotte-minute qui finira probablement par exploser un jour.

Demander une réduction du temps de travail

Certains travailleurs préfèrent perdre une partie de leur salaire pour ne plus « s’ennuyer » dans leur job plutôt que de « s’ennuyer » au travail avec un très bon salaire. Il en va de leur santé mentale !

Accepter toutes les réunions

Même s’ils ne voient pas l’utilité des réunions, certains salariés peuvent accepter d’y participer. Ce sera déjà une heure de passée. Ils se diront : « Mieux vaut une heure où l’on brasse du vent à plusieurs qu’une heure d’ennui seul à son poste. »

Tenter de s’approprier le travail des autres

Le travailleur cherche du travail et propose à ses collègues de les aider. « Tu n’as pas le temps de traiter le dossier de Monsieur Durand ? Je peux t’aider, si tu veux. »

Prendre plus de temps que nécessaire pour effectuer les tâches

Selon la loi de Parkinson, le travail s’étale de façon à occuper le temps disponible pour son achèvement. Donc si vous vous donnez trois heures pour terminer une tâche, il est possible que vous mettiez effectivement trois heures. Si vous vous fixez deux heures de délai, le travail sera fait en deux heures.

En cas d’ennui, le salarié aura tendance à augmenter le temps qu’il estime nécessaire à la réalisation d’une tâche, afin de « remplir sa journée ».

Vous l’aurez compris, toutes ces stratégies ne sont pas de vraies solutions, ce ne sont que des emplâtres que l’on met sur une blessure pour tenir le coup et espérer guérir. Seulement voilà, ce n’est pas suffisant, et la blessure ne guérit pas. Il faut alors lui appliquer d’autres remèdes pour la soigner.

Il est donc nécessaire d’avoir des stratégies efficaces pour sortir vraiment de l’ennui et remonter à la surface.

Le mot « ennuyer » ne veut pas forcément dire que l’on n’a « rien à faire » (bore-out). En effet, on peut avoir une montagne de choses à faire mais dans lesquelles on ne trouve plus de sens (brown-out). On peut même être débordé et penser être au bord du burn-out alors qu’en fait il s’agit plus d’un problème d’ennui et de perte de sens. C’est pourquoi il est capital d’identifier clairement la source de l’épuisement professionnel. La manière d’y remédier sera à adapter d’un cas à l’autre.

J’espère que cet article vous aidera à éviter ces 5 fausses stratégies si vous vous « ennuyez » dans votre travail.

Rendez-vous dans le prochain article pour découvrir la clé n°27. Voici un indice : situations favorisantes

Challenge 30 jours/30 clés pour la vie pro de ses rêves – Articles précédents 

  1. Challenge 30 jours/30 clés pour avoir la vie pro de ses rêves
  2. Décider que vous voulez vraiment améliorer votre situation professionnelle
  3. Savoir ce que vous ne voulez plus.
  4. L’identification de vos symptômes
  5. Savoir ce que vous voulez
  6. Connaitre ses talents
  7. Connaitre ses compétences
  8. Identifier ses passions
  9. Identifier ses valeurs
  10. Avoir confiance en soi
  11. Adopter la positive attitude
  12. Découvrir la loi d’attraction et la gratitude
  13. Augmenter son énergie grâce à son alimentation (part I)
  14. Augmenter son énergie grâce à son alimentation (part II)
  15. Se créer et suivre une routine matinale
  16. Boire des jus frais
  17. Demander intelligemment
  18. Se poser des questions puissantes
  19. Identifier ses croyances
  20. Faire évoluer ses croyances
  21. Créer son vision board
  22. Evaluer ses options
  23. Adopter l’assertivité
  24. La méthode DESC pour faire passer les messages difficiles
  25. 3 erreurs à éviter absolument
  26. Changer en douceur
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •