Clé#1 : Prendre une vraie décision

Je vous en parlais dans l’article précédent, pendant 30 jours, je vais vous présenter 30 clés afin de vous aider à vivre la vie professionnelle de vos rêves. Chaque clé sera décrite de manière claire et illustrée par des exemples.

La première clé est celle-ci : prendre une vraie décision. C’est-à-dire qu’il s’agit ici de décider une fois pour toute que c’est terminé, que vous voulez vraiment que votre situation professionnelle s’améliore.

Attention, il ne s’agit pas d’un vague souhait ! Il s’agit d’un choix que vous faites consciemment et qui ne laisse pas de place à d’autres possibilités.

Comment savoir si vous avez pris une vraie décision ou pas ?

Et bien, c’est simple, toute vraie décision implique d’agir. Si vous « décidez de… » et qu’en fait vous ne mettez rien en place ensuite, ce que vous émettez n’est ni plus ni moins un souhait, une envie. Une vraie décision entraîne l’engagement à agir pour la concrétiser.

Voici deux exemples de souhaits qui ne sont pas des décisions :

  • « Je voudrais perdre du poids » et continuer à manger de la même façon
  • « Je voudrais passer plus de temps à développer mon projet » et continuer à scroller sans cesse sur les réseaux.

Aussi, quand vous avez pris une vraie décision, vous ne cherchez plus d’excuse de type : je n’ai pas le temps, je suis trop jeune, trop vieux, trop fatigué, trop occupé… Non, vous agissez envers et contre tout pour concrétiser votre décision.

Le joggeur qui a décidé de courir un marathon ira s’entrainer comme prévu, qu’il pleuve ou qu’il vente. La météo ne sera pas un obstacle. Il veut un résultat et il sait que pour l’atteindre, il n’y a qu’un seul moyen : suivre son plan d’entrainement.

Prendre de vraies décisions : accessible à tout le monde

Ce qui est fantastique, c’est que prendre de vraies décisions n’est pas réservé à quelques privilégiés, c’est accessible à tout le monde.

Je vous entends déjà me dire « oui, c’est bien sympa, ce que tu dis là, mais si la décision que je prends n’est pas la bonne ? »

Effectivement, il arrive que l’on prenne une « mauvaise » décision. Cependant, ce qui arrive n’est jamais totalement mauvais, il est toujours possible de tirer un enseignement positif de chaque situation. Prendre de bonnes décisions est comme une gymnastique. Plus vous prendrez de décisions, plus vous aiguiserez votre capacité à prendre les bonnes décisions pour vous.

En guise d’illustration, je pense à l’enfant qui apprend à rouler à vélo sur deux roues. Au début, il tombe, réessaie et retombe, et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il réussisse à tenir en équilibre. Prendre de bonnes décisions est également un apprentissage.

Il n’y a pas d’échec dans la vie, il n’y a que des résultats qui servent de matériel d’apprentissage pour prendre de meilleures décisions. Métaphoriquement, ces résultats servent de terreau pour permettre le développement d’une plus belle plante, plus robuste et volontaire.

A vous : Quelques pistes de réflexion

Avez-vous déjà pris de vraies décisions ? Inscrivez dans votre plus beau carnet les 3 décisions qui vous viennent à l’esprit et notez également ce qu’elles ont changé dans votre vie.

Alors, à la lumière de cet article, allez-vous décider une fois pour toute que c’est terminé, que vous voulez vraiment que votre situation professionnelle s’améliore ?

Rendez-vous dans le prochain article pour la deuxième clé. Un indice : « non » !

N’oubliez pas de télécharger votre feuille de route pour redéfinir votre carrière sans vous tromper et sans risque financier

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  • 9
    Partages