4 conseils pour une vie pro au top pendant la crise

La crise que nous vivons actuellement est sans précédent et nous ne savons pas quand elle va se terminer ni ce que le monde sera à ce moment-là. Elle crée de l’incertitude et donc du stress.

Au niveau professionnel, elle bouscule beaucoup de monde, à différents degrés en fonction des professions. Le télétravail a été rendu obligatoire si la fonction le permet.

Si vous étiez proches de l’épuisement professionnel, quelle que soit sa forme, avant le début de la crise, le confinement va vous permettre de prendre du recul et d’envisager la situation sous un angle différent, ce qui est positif pour vous.

Pour information, l’épuisement professionnel peut se traduire de 3 façons :

  1.  Le BURN-OUT : Épuisement professionnel dû à une surcharge de travail de    longue durée
  2.  Le BROWN-OUT : Épuisement professionnel dû à l’ennui par manque de sens
  3.  Le BORE-OUT : Épuisement professionnel dû à un manque de tâches.

Cliquez-ici pour en savoir plus : comment éviter l’épuisement professionnel ?

Il est certain que réfléchir à votre avenir professionnel peut être relégué au second plan en raison de l’émergence d’autres priorités du fait du confinement et de la peur.

Cependant, je pense que c’est justement le bon moment pour y réfléchir. Qu’allez-vous faire pour l’améliorer quand la crise sera terminée ? Car elle se terminera un jour. Que pouvez-vous faire aujourd’hui pour garder le cap vers votre vie professionnelle épanouie ?

Garder le cap : s’informer de manière raisonnée

Se tenir informé de l’évolution de la crise est important, cependant, trop d’informations répétitives minent le moral et génèrent une énergie négative. 

Je l’ai expérimenté il y a quelques jours. Je regardais le journal télévisé et lisait les informations qui passaient en continu dans le bas de l’écran. A chaque nouvelle information lue, j’avais l’impression de m’enfoncer un peu plus sur ma chaise. Après avoir pris conscience que cela me minait, j’ai éteint et ai passé l’heure suivante à essayer de me remonter le moral.

Ce que nous avons tous besoin est une énergie positive pour nous aider à nous adapter et aller de l’avant.  C’est pourquoi, je pense que s’informer de manière raisonnée est adapté, pour garder le cap et ne pas sombrer.

Garder le cap : installer une routine de télétravail

Aménagez-vous des horaires et si possible un endroit réservé pour télétravailler.

Si vous avez des enfants, prévoyez des plages horaires entièrement consacrées à eux. Expliquez-leur que vous êtes totalement présentes pour eux à ces moments là mais que pendant les plages réservées au télétravail, vous n’êtes pas disponibles.

Revoyez vos priorités : distinguez l’urgent de l’important. Classez vos tâches par ordre de priorité, selon la matrice d’Eisenhower (outil de gestion du temps).

En substance, le concept est le suivant : il est possible de répartir les tâches en quatre catégories :

  1. Important et urgent : les tâches à faire soi-même, immédiatement.
  2. Important et non urgent : les tâches à planifier et à faire soi-même.
  3. Non important et urgent : les tâches qui peuvent attendre ou être déléguées
  4. Non important et non urgent : les tâches qui peuvent attendre ou être supprimées.
Matrice d'Eisenhower

Garder le cap : prévoir des moments dédiés à votre avenir professionnel

Aménagez-vous des rendez-vous avec vous-même afin de vous poser de bonnes questions. C’est -à-dire des questions puissantes, qui vont vous aider à progresser.

Par exemple : « Que puis-je faire aujourd’hui, qui va me permettre d’améliorer ma situation professionnelle de demain ? »

Pour commencer et vous guider dans votre réflexion, voici un workbook à télécharger gratuitement : 7 étapes pour vivre votre vie professionnelle épanouie.

Planifiez par exemple une étape par jour pendant une semaine. A la fin de ce délai, après avoir réalisé chaque étape, vous aurez une vision claire de ce que vous voulez professionnellement.

Garder le cap : s’alimenter de manière adaptée

En confinement, le corps va dépenser moins d’énergie qu’en temps normal. Il est donc intelligent de manger plus sainement et de ne pas se ruer sur les friandises ou autres mets gras et/ou sucrés.

Buvez également beaucoup d’eau – au moins 8 verres par jour – et pensez à faire de l’exercice quotidiennement.

J’espère que ces 4 conseils vous seront utiles pour garder le cap en cette période ce crise. 

Vous les connaissiez déjà ? Lequel vous parle le plus ? En avez-vous d’autres à partager ?

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  • 9
    Partages